Je souhaite mettre en avant l’usine Lafarge et les générations de salariés qui ont travaillé dans cette cimenterie implantée à Contes depuis 1867.

Acquise par Lafarge en 1906 avec une capacité de production annuelle de plus de 450 000 tonnes, il est impossible de passer dans la vallée des Paillons sans apercevoir ses cheminées caractéristiques.

L’usine fournit le ciment aux constructeurs implantés dans les Alpes-Maritimes, le Var et la Corse. Collège de Contes, pénétrante et tunnel de la Condamine, tram de Nice, stade Allianz Riviera, centre commercial Polygone Riviera… autant de lieux et d’infrastructures pour lesquels les ciments fabriqués à Contes ont été utilisés.

L’annonce de la fermeture de l’usine le 3 février dernier a suscité l’émoi au sein des élus, des habitants de la vallée et bien au-delà : « C’est tout un pan de notre histoire qui va s’envoler ».

Aujourd’hui 65 emplois directs et de nombreux emplois indirects sont menacés. 

A ma demande, une réunion s’est tenue en préfecture quelques jours après l’annonce de la fermeture avec la direction de Lafarge et les élus concernés. Le groupe Lafarge Holcim a une responsabilité historique envers notre vallée, ce que nous ne manquerons pas de rappeler à ses dirigeants lors des négociations à venir.