Le 7 juin dernier, lors d’une visioconférence collégiale, le Président de la République, conformément à sa promesse, a fait un point d’étape sur la reconstruction des vallées.

Il a rappelé l’engagement financier de l’Etat, à savoir 572,3M€ répartis comme suit : 

  • 143M€ de dotation au fonds de solidarité
  • 59,3M€ de crédit du fonds de solidarité de l’Union européenne
  • 150M€ de contractualisation entre l’État et les collectivités
  • 100M€ dégagés du fonds de compensation de la TVA
  • 120M€ du fonds de prévention des risques (dit fonds Barnier).

Le Président de la République a demandé un suivi particulier sur les points suivants : 

  • Autorisations administratives : le préfet pourra finaliser tous les projets en attente dans le cadre des procédures d’exception
  • Comité de suivi et de réévaluation à mettre en place sous la supervision du Préfet des Alpes-Maritimes et de la Ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales
  • Groupe de travail pour la reconstruction en collaboration étroite avec la population
  • Adaptation des horaires de trains aux besoins des habitants de la Roya
  • Intensification du dialogue transfrontalier entre les EPCI, le département, la région et les associations, sur : le train, le col de Tende, le tunnel, les relations avec l’Italie… 
  • Relance économique : zone franche, prêt relai, à étudier. Il faut un mécanisme exceptionnel pour le maintien et le redémarrage de l’activité
  • Suivi des assurances avec focus sur le délai d’indemnisation des assureurs

L’engagement d’Emmanuel MACRON pour nos vallées est total et nous pouvons compter sur lui pour oeuvrer à leur reconstruction.