Depuis le début de mon mandat, j’ai fait de la jeunesse l’une de mes priorités. 

A l’Assemblée nationale, je fais ainsi partie du groupe d’études droits de l’enfant et protection de la jeunesse et du groupe d’études famille et adoption. Pour moi, il est important que nos jeunes soient protégés dès leur plus jeune âge et l’adoption est un sujet qui me tient particulièrement à cœur.

Notre Gouvernement a mis en place énormément de choses pour notre jeunesse et j’ai ainsi pu notamment m’engager ou voter :

  • Pour le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants ;
  • Pour la proposition de loi visant à agir contre les violences au sein de la famille ;
  • Pour la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur Internet ;
  • Pour le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ (300 000 élèves concernés dans 10 800 classes) ;
  • Pour le dispositif « devoirs faits » ;
  • Pour la distribution de petits déjeuners gratuits dans les zones les plus défavorisées ;
  • Pour la modernisation du baccalauréat ;
  • Pour des quotas de boursiers dans l’ensemble supérieur pour éviter l’autocensure ;
  • Pour la complémentaire santé solidaire qui offrent une plus grande qualité de vie aux jeunes ;
  • Pour le plan ambitieux 1 jeune 1 solution qui a aidé 3 millions de jeunes à s’orienter et choisir leur avenir professionnel avec 9 milliards d’euros de financement ;
  • Pour le pass Culture pour tous les jeunes de 18 ans, qui leur offre 300 euros pour lire, aller au cinéma ou au théâtre. Il sera prochainement étendu pour atteindre 500 euros du collège au lycée ;
  • Pour le pass’ Sport ;
  • Pour le doublement du financement du programme Erasmus qui donne aux jeunes les moyens de s’émanciper ;
  • Pour la caution Visale qui permet aux jeunes de se loger plus facilement sans avoir recours à leurs parents ;
  • Pour 150 € d’aide exceptionnelle pour les 750 000 étudiants boursiers et titulaire des APL en décembre 2020 ;
  • Pour la prime à l’embauche de 4000 euros pour les – de 26 ans et de 8000 euros pour les apprentis. Ces primes ont permis 2 200 000 embauches et plus de 800 000 jeunes ont pu entrer dans un parcours d’insertion ;
  • Pour le service National Universel qui a concerné 18 000 jeunes l’été 2021 ;
  • Pour le repas Crous à 1€ pour tous les étudiants (11 millions de repas ont été distribués depuis janvier 2021) ;
  • Pour la prime d’activité de 90 € pour les jeunes actifs ;
  • Pour la gratuité des protections hygiéniques pour les étudiantes et de la contraception féminine jusqu’à 25 ans.

Jeunes de la Mission Locale Est 06 – Menton

En 2018, touchée par l’histoire du jeune Hugo Martinez qui a créé l’association HUGO, j’ai œuvré à ses côtés pour lutter contre le harcèlement scolaire et j’ai saisi le ministère de l’Éducation Nationale, la jeunesse et les sports pour que des mesures supplémentaires soient prises pour lutter plus efficacement contre le harcèlement scolaire.

Sur le terrain, consciente que les jeunes d’aujourd’hui seront les citoyens de demain, je vais régulièrement échanger avec eux sur mon rôle de parlementaire, l’actualité et la politique en général. 

Ainsi, je me rends souvent dans les écoles, collèges et lycées de ma circonscription. 

Lors de ces rencontres, je présente mon rôle d’élue de la Nation aux enfants et je réponds à toutes leurs questions. Ces échanges sont aussi pour moi l’occasion d’appréhender leurs préoccupations et de connaître leurs centres d’intérêts. Écologie, Sauvegarde de la biodiversité, Égalité entre les femmes et les hommes, Lutte contre la pauvreté, Situation économique et sanitaire, font parties de leurs sujets de prédilection.

Depuis le début de mon mandat, je me suis rendue dans plus d’une soixantaine de classes de ma circonscription. 

Aux côtés de l’association G Addiction j’ai participé à des campagnes de sensibilisation sur le harcèlement scolaire, la sécurité routière, les dépendances à l’alcool et aux drogues dans des lycées de ma circonscription.

En décembre 2020, j’ai pu organiser une rencontre entre des collégiens de Beaulieu-sur-Mer et le Porte-parole du gouvernement, Gabriel ATTAL afin qu’ils puissent échanger avec lui autour de la laïcité mais également lui poser toutes les questions qu’ils souhaitaient.

Je soutiens également les différentes classes qui participent au Parlement des enfants. Cet évènement qui a lieu chaque année est l’occasion pour moi de discuter avec les enfants de l’actualité législative et d’envisager le processus d’élaboration d’une proposition de loi.

Pendant plusieurs années consécutives, j’ai organisé un concours de cartes de vœux auprès des collégiens de ma circonscription. J’ai ensuite offert aux vainqueurs une journée en famille à l’Assemblée nationale.

Classes de CM2 de l’école élémentaire du Careï – Menton

Installation du conseil municipal des jeunes – Breil-sur-Roya

Visite à l’école « le blé en herbe » sur la commune de Coaraze

A la rencontre des élèves de Villefranche-sur-Mer

Pour leur répéter à chacune de nos rencontres, les jeunes de ma circonscription qui viennent à Paris savent que mon bureau leur est ouvert et que je peux leur organiser une visite de l’Assemblée nationale.

Depuis 2017, j’ai tissé des liens étroits avec la Direction de la mission locale Est-06 qui couvre mon territoire. Réunions d’informations, échanges avec les collaborateurs et avec les jeunes inscrits, travail avec le ministère du travail sur l’insertion… je m’attache à soutenir toutes les actions de cette institution, qui œuvre sans relache en faveur notre jeunesse.

Enfin, depuis plusieurs mois, j’organise des réunions citoyennes avec des jeunes venant de différents horizons. 

A l’image des réunions qui avaient été organisées lors du Grand Débat National, ces débats sont pour moi l’occasion d’échanger avec des jeunes sur leurs préoccupations, leurs attentes et aussi d’écouter leurs propositions.

Lors de ces échanges, la parole est libre ce qui leur permet de me faire passer les messages qu’ils souhaitent transmettre aux femmes et aux hommes politiques. 

Toujours sur le thème de la citoyenneté et de la jeunesse, je travaille avec l’association « Empreinte Citoyenne » qui m’a fait l’honneur de me décerner la « Marianne d’Or » pour mon engagement auprès de la jeunesse et de la citoyenneté.

Différents ministères se sont d’ailleurs associés à notre démarche et des mesures concrètes devraient être prises d’ici peu.

« Nous avons un devoir envers nos jeunes. Il est de notre responsabilité de mettre toutes les chances de leurs côtés, de partager avec eux nos valeurs mais aussi nos doutes et nos expériences afin de leur permettre de devenir des citoyens éclairés et de bâtir ensemble le meilleur avenir possible. »