La problématique

  • 60% des étudiants échouent à obtenir leur licence en quatre ans,
  • 90% de bacheliers professionnels et technologiques inscrits dans des licences générales échouent,
  • La précarité étudiante influe fortement sur le taux de réussite et fragilise les étudiants les plus modestes.

Le Plan Etudiants présenté par le Gouvernement dédie un milliard d’euros à la réparation de notre enseignement supérieur.

 

Les objectifs de l’entrée dans les études post BAC

Si la suppression de la sélection par tirage au sort est envisagée, le principe de sélection n’est pas introduit :

  • Les établissements ont l’obligation d’accepter les candidats,
  • Les attendus sont affichés et prennent en compte à la fois les résultats scolaires mais aussi la motivation du lycéen,
  • Pour autant si le lycéen ne possède pas les attendus qui correspondent à la formation qu’il a choisie, une commission rectorale a la possibilité de lui proposer un parcours personnalisé. Ce n’est pas une prépa : l’étudiant est bien inscrit dans la filière ; simplement, son programme est aménagé,
  • Si malgré cette obligation et l’ouverture de places supplémentaires, pour des raisons de capacité d’accueil, l’université ne peut admettre tous les candidats, priorité sera donnée à ceux dont le parcours, la motivation et le projet sont le plus cohérents avec la formation choisie.
  • Une nouvelle plateforme de vœux plus simple, plus juste et plus transparente, donnera au lycéen les informations importantes (composition de la formation, taux de réussite, taux d’insertion professionnelle).

 

Le financement pour une meilleure condition de vie pour les étudiants

La cotisation de sécurité sociale étudiante de 217 euros sera supprimée, rendant immédiatement 100 millions d’euros de pouvoir d’achat pour les étudiants. En outre, 100 millions d’euros supplémentaires seront consacrés à l’amélioration de la vie quotidienne des étudiants, avec :

  • Un investissement massif pour améliorer l’offre de soins sur les campus, avec la création de 10 centres de santé supplémentaires d’ici 2019 (34 au total contre 24 aujourd’hui),
  • Une aide financière pour les étudiants issus de la classe moyenne qui n’ont pas les moyens de se loger,
  • 60 000 logements étudiants construits d’ici 5 ans.

 

Autres objectifs du Plan Étudiants

Mieux accompagner l’orientation au lycée

  • Deux professeurs principaux en classe de terminale pour accompagner individuellement les élèves dans la construction de leur projet d’études,
  • Intégration dans l’année de terminale de deux semaines dédiées à l’orientation pour tous les élèves.

Une offre de formation post-baccalauréat sur mesure et rénovée

  • Tous les étudiants pourront bénéficier d’une année de césure, dès le bac, pour poursuivre un projet personnel, entrepreneurial ou professionnel,
  • La licence sera modulable à la carte : parcours interdisciplinaires, cours supplémentaires, parcours accélérés ou aménagés selon les spécificités de chacun.

Un engagement financier massif de l’État de près d’un milliard d’euros pour accompagner la réforme

  • 450 millions d’euros du Grand Plan d’Investissement pour accompagner la mise en place des nouveaux cursus, la modularisation, la mise en œuvre des contrats de réussite et l’accompagnement personnalisé de chaque étudiant,
  • 500 millions d’euros sur l’ensemble du quinquennat afin d’ouvrir des places, de créer des postes dans les filières en tension.

… ou les focus par thématique :