Renforcement du soutien aux secteurs les plus touchés par la crise

➡️ Les dispositifs d’urgence en faveur des salariés et des entreprises sont prolongés et leurs moyens renforcés :
– 31 milliards d’euros pour l’activité partielle
– 8 milliards d’euros s’agissant du fonds de solidarité pour les TPE

➡️ Ils sont complétés par des plans de soutien d’urgence les plus touchés par la crise, représentant une mobilisation de ressources de plus de 43 milliards d’euros au total :
◼️ Tourisme : 18 Milliards d’euros
◼️ Automobile : 8 milliards d’euros
◼️ Aéronautique : 15 milliards d’euros
◼️ Startups et entreprises technologiques : 1,2 milliard d’euros
◼️ Culture : 1,3 milliard d’euros

➡️ Exonération de cotisations et contributions sociales patronales
➡️ Remises de cotisations patronales sur demande pour les petites entreprises qui auront subi une perte d’activité supérieure à 50%
➡️ Toutes les entreprises pourront bénéficier d’étalement exceptionnellement long, jusqu’à 36 mois, pour payer les cotisations reportées.

 Déploiement des mesures exceptionnelles d’aide aux collectivités territoriales et d’accompagnement des plus précaires

➡️ 4,5 milliard d’euros mobilisés : 750 millions pour compenser les pertes fiscales et domaniales des communes et EPCI en difficulté, 2,7 milliard d’euros d’avances pour les pertes de recette de DMTO

➡️ Renforcement des moyens dédiés à : l’hébergement d’urgence, la lutte contre les violences faites aux femmes, financement des aides exceptionnelles aux étudiants et jeunes précaires, bourses et aides sociales pour les français de l’étranger