Pour lutter contre les inégalités scolaires qui se creusent, le dispositif “Devoirs faits” démarre dans les 7 100 collèges de France et sera étendue aux écoles primaires à la prochaine rentrée. Avec la mesure “devoirs faits”, le gouvernement offre un soutien scolaire gratuit à tous les collégiens. Ce dispositif a une triple dimension :
• une dimension sociale en venant en aide aux élèves qui ne bénéficient pas des circonstances familiales leur permettant de bien travailler à la maison
• une dimension sociétale, en apportant un soutien aux parents de toutes classes sociales confondues qui pourraient avoir du mal à suivre les devoirs de leurs enfants, du fait de leur emploi du temps
• une dimension pédagogique, car grâce à cette mesure, la cohérence entre le temps des cours et le temps des devoirs sera renforcée

Les devoirs sont indispensables aux progrès des élèves, notamment les plus en difficulté. Ils permettent aux élèves de développer leur autonomie, leur mémoire et leur capacité d’exercice. Mais ils ne doivent pas être source d’inégalités et doivent s’effectuer sereinement. Le programme “devoirs faits” vise à surmonter ce blocage en offrant un cadre bienveillant aux élèves pour progresser. Sur la base du volontariat, il mobilisera des professeurs, des conseillers principaux d’éducation, des assistants d’éducation, des volontaires du Service civique (10 000 à disposition des académies) et des bénévoles d’associations répertoriées. Selon les premiers retours des établissements, la mesure sera proposée en fin de journée dans 35 % des collèges, lors de la pause méridienne dans 20% et le reste lors des heures de permanence (notamment en zone rurale en raison des contraintes de transport), à raison d’une heure par jour soit quatre heures par semaine.

… ou les focus par thématique :