Sur des appels à s’attaquer de front aux crises «jumelles» de la biodiversité et du changement climatique ; la plus grande organisation de protection de la nature : l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a lancé le 3 septembre dernier son congrès mondial.

Lors de ce congrès qui s’est déroulé du 3 au 11 septembre dernier à Marseille ; 39 motions ont été votées, une nouvelle équipe dirigeante a été élue, le programme de l’UICN pour 2021-2024 a été arrêté et une série d’engagements forts ont été pris pour la nature.

Évoquant la COP26 sur le climat en novembre prochain à Glasgow, le Président de la République, Emmanuel Macron qui a ouvert ce congrès a insisté sur « l’urgence de resynchroniser les agendas de la nature et de l’humanité, (…) de faire comprendre à tous que la bataille pour le climat et contre le dérèglement climatique est jumelle de la bataille pour préserver et restaurer la biodiversité. Et que l’une et l’autre se nourrissent ».

Il a également annoncé la tenue en France d’un sommet sur les océans – baptisé « One Ocean Summit » qui aurait lieu d’ici la fin de l’année 2021 début de l’année 2022, ainsi qu’une importante augmentation des zones de protection forte dans les eaux françaises de Méditerranée, qu’il souhaite porter à 5 % du total en 2027, contre 0,2 % actuellement.

Cette extension des aires marines fortement protégées en Méditerranée, très attendue par les défenseurs de l’environnement, constitue « un vrai changement, qui nous permettra d’atteindre un autre objectif de 10 % d’ici à 2030 », a précisé le Président français.

Le Président de la République a également déclaré vouloir entamer une sortie accélérée des pesticides, lorsque la France aura la présidence tournante de l’Union européenne, au premier semestre 2022.

Invoquant la protection du climat et de la biodiversité, Emmanuel Macron a aussi annoncé que la France maintiendra son opposition à l’accord commercial UE-Mercosur, conclu en juin 2019, après vingt ans de négociations, avec les quatre pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay).