Le 24 juillet 2019, avec mon collègue Cédric Roussel nous avons assisté à une réunion au ministère de la Justice afin d’expliquer à Nicole Belloubet, ancienne Garde des Sceaux, que le site du plateau Tercier ne pouvait accueillir la nouvelle prison des Alpes-Maritimes. 

Au cours de cet entretien, il nous avait été assuré que ce site était définitivement abandonné, car d’une part il se trouvait sur un site classé d’un point de vue environnemental et d‘autre part, il ne répondait pas aux impératifs techniques nécessaires à l’implantation d’un tel édifice.

Le 17 septembre dernier, Nice-Matin évoquait une mise à l’étude du site de la Lare sur la commune de Peillon pour envisager l’implantation de la nouvelle « Maison d’arrêt de Nice ». Dans ce même article, on apprenait également que le site du plateau Tercier situé sur les communes de Drap et la Trinité, serait de nouveau envisagé. 

Nous avons donc immédiatement saisi Eric Dupont-Moretti, Ministre de la Justice-Garde des Sceaux, afin que nous puissions rapidement faire un point sur ce dossier.

Une réunion de travail s’est déroulée le 22 septembre dernier, au cours de laquelle, le ministre de la Justice, nous a confirmé l’abandon définitif du projet du plateau Tercier, répondant ainsi à notre demande et à celle de nombreux élus et administrés des communes concernées.

Enfin, dans un souci de transparence et de concertation, le Garde des Sceaux s’est engagé à venir d’ici la fin de l’année dans notre département pour faire un état des lieux des sites envisagés, en présence de l’ensemble des acteurs et élus concernés par ce projet.