Le 15 mai 2020 suite à la publication au journal officiel du décret n°2020-568 relatif au versement d’une prime exceptionnelle aux agents des établissements publics de santé et à certains agents civils et militaires du ministère des armées et de l’Institution nationale des invalides dans le cadre de l’épidémie de covid-19, j’ai eu la stupeur de constater que l’hôpital de Menton à l’instar des hôpitaux de Cannes et de Grasse, ne figurait pas sur la liste des établissements bénéficiant de la prime de 1500 euros visée par l’Annexe II dudit décret.

Considérant incompréhensible que les personnels des hôpitaux de Menton, Cannes et Grasse ne bénéficient que d’une prime exceptionnelle de 500 euros en contrepartie de leur investissement dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, j’ai immédiatement saisi le Ministre des solidarités et de la solidarité. De concert avec le maire de Menton, Monsieur Jean- Claude Guibal, j’ai fait remonter au ministère les revendications de la Direction de l’hôpital de Menton, des syndicats et des personnels ce que nous considérons comme une injustice et un manque de considération au regard de la mobilisation sans faille, des personnels hospitaliers qui ont été en premier ligne dans la lutte contre le Covid-19, dès les premiers jours de la crise sanitaire.

L’hôpital de Menton, s’est totalement réorganisé pendant la crise et a ainsi pu accueillir plusieurs centaines de patients atteints du Covid-19. Tout le personnel a été mobilisé et malgré cette période complexe et anxiogène, cela a permis de fluidifier la prise en charge des malades dans d’autres établissements du département des Alpes-Maritimes.

Même s’il est important aujourd’hui de travailler sur une revalorisation des carrières professionnelles dans les établissements publics de santé, le versement minoré de cette prime est incompréhensible d’autant plus que la crise n’est pas encore terminée.

Avec le soutien du maire de Menton, je reste en constante négociations avec les équipes du Ministre des solidarités et de la santé pour que les salariés de l’hôpital de Menton puissent eux aussi, bénéficier de la prime majorée de 1 500 euros.