J’étais en réunion avec les députés de la République en Marche pour le balayage des amendements qui seront déposés dans le cadre du projet de Loi « pour un Etat au service d’une société de confiance »…  Ce texte met en oeuvre la promesse d’Emmanuel Macron de créer un « droit à l’erreur » et d' »instaurer une confiance a priori de l’administration à l’égard des personnes physiques et morales ».