Le Président de la République a présenté jeudi 14 octobre dernier les contours du « plan Marshall pour le sport » qui vise à construire 5 000 nouveaux terrains de sport en France d’ici 2024 pour un budget de 200 millions d’euros auquel s’ajouteront 50 millions supplémentaires pour la rénovation thermique du bâti sportif.

À l’heure où nos modes de consommation et l’usage parfois excessif des écrans favorisent la sédentarité et ses effets délétères sur la santé, le Gouvernement veut garantir l’accès de tous, partout, à la pratique d’une activité physique et sportive quotidienne.

Aussi, pour accompagner la création du Pass’Sport, nous avons mis en place une allocation de rentrée sportive pour 5,4 millions d’enfants à hauteur de 100 millions d’euros, nous avons renforcé la place du sport à l’école avec 30 minutes d’activité quotidienne et installé des savoirs sportifs fondamentaux. De plus, le Président de la République a souhaité voir fleurir des équipements innovants, de proximité, dans un contexte où le parc existant est saturé. 1 000 dojos et salles d’arts martiaux ou de boxe, 1 000 plateaux multisports, 500 terrains de basket et autant de padel ou encore 200 bassins mobiles pour apprendre à nager aux tout petits, vont éclore dès 2022 dans les quartiers, zones rurales ou carencées de l’hexagone et des territoires ultramarins.

Les collectivités territoriales et les associations sportives (fédérations, ligues, comités clubs) pourront proposer des projets de construction d’équipements que l’État financera à minima à 50%, et jusqu’à 80% maximum du montant subventionnable.

Aussi, pour accompagner la création du Pass’Sport, nous avons mis en place une allocation de rentrée sportive pour 5,4 millions d’enfants à hauteur de 100 millions d’euros, nous avons renforcé la place du sport à l’école avec 30 minutes d’activité quotidienne et installé des savoirs sportifs fondamentaux. De plus, le Président de la République a souhaité voir fleurir des équipements innovants, de proximité, dans un contexte où le parc existant est saturé. 1 000 dojos et salles d’arts martiaux ou de boxe, 1 000 plateaux multisports, 500 terrains de basket et autant de padel ou encore 200 bassins mobiles pour apprendre à nager aux tout petits, vont éclore dès 2022 dans les quartiers, zones rurales ou carencées de l’hexagone et des territoires ultramarins.

Les collectivités territoriales et les associations sportives (fédérations, ligues, comités clubs) pourront proposer des projets de construction d’équipements que l’État financera à minima à 50%, et jusqu’à 80% maximum du montant subventionnable.