Depuis le début de son quinquennat, la cause écologique est l’une des priorités du Président de la République.

Notre pays s’est ainsi doté de positions fortes, en adoptant une loi qui met fin à la production de pétrole et de gaz sur notre sol, en refusant tout accord commercial avec un pays qui ne respecterait pas l’accord de Paris sur le climat, en étant le premier pays du G7 à transcrire dans ses lois la fermeture des centrales à charbon ou en adoptant les lois EGALIM et anti-gaspillage qui signent la fin du plastique et une meilleure gestion du recyclage de nos déchets.

Par ailleurs, pour faire suite au Grand Débat National, lors duquel les français ont demandé davantage de démocratie participative,  conformément aux engagements du Président de la République, une Convention Citoyenne pour le Climat a été mise en place. 

149 propositions ont été faites dont 146 ont été retenues. Certaines seront intégrées par voie réglementaire dans nos textes nationaux et d’autres sont actuellement étudiées à l’Assemblée nationale dans le cadre du Projet de Loi Climat et Résilience. 

Cette ambition est également portée au-delà de nos frontières, puisque le Président de la République a réussi à mobiliser un ensemble d’acteurs internationaux afin d’agir sur l’environnement notamment en créant le One Planet Summit, en lançant un plan pour l’Amazonie en flammes mais également, en visant la neutralité carbone à l’horizon 2050 au sein de l’Union européenne.