« La sécurité est un enjeu majeur pour notre pays » a déclaré le Président de la République dans son entretien au Figaro le 18 avril dernier.

Depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron a fait de la sécurité des français l’une de ses priorités. Nombre de mesures ont d’ailleurs été prises en ce sens depuis son élection, notamment par des renforts d’effectifs avec un objectif de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d’ici la fin du quinquennat dont 6 200 ont déjà été recrutés. 

Pour 2021, dans les Alpes-Maritimes un renfort de 95 policiers supplémentaires (dont 17 pour la circonscription de Menton) a été annoncé par le Ministère de l’Intérieur.

Cette augmentation a aussi lieu dans les quartiers de reconquête républicaine, qui sont confrontés à une délinquance plus importante en matière de trafics de stupéfiants. Depuis le début du quinquennat, 58 zones ont été placées en quartiers de reconquête républicaine (QRR). 

Cette hausse d’effectifs s’accompagne d’une hausse de moyens avec notamment un budget consacré à la sécurité en hausse de 1,7 milliards d’euros depuis 2017, le renouvellement de 50% du parc automobile des gendarmes et des policiers ainsi que la mise en place d’un plan anti-drogues. 

Cette politique volontariste nous permet depuis le début du quinquennat d’intensifier la lutte contre toutes les formes de menaces et ainsi protéger au mieux les français.