L’agrumiculture sur les paysages côtiers du Pays Mentonnais ainsi que le redéploiement de l’oléiculture dans les vallées de la Bévéra et de la Roya sont une opportunité pour notre territoire. Le Grand plan d’investissement (Gpi) annoncé par le gouvernement pour soutenir une agriculture ainsi qu’une filière agroalimentaire de qualité pourrait permettre aussi d’accompagner certains producteurs. C’est en effet une enveloppe de 5 Mds d’Euros sur la durée du quinquennat qui sera consacré pour relever les défis du changement climatique, renforcer notamment la compétitivité de l’aval et la structuration des filières.

Avec les états généraux de l’alimentation en 2018, les axes de réflexion viseront à relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition entre tous les acteurs, du producteur au distributeur, mais aussi permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail et privilégier une alimentation toujours plus saine, sûre et durable.

Depuis 2015, suite aux différentes crises dans le secteur conventionnel, le secteur biologique connaît  une croissance historique. Le marché est estimé à plus de 7 Mds d’Euros pour l’année 2016, en progression de 20% par rapport à l’année précédente.  L’Agence Bio estime qu’en France 6,5 % des surfaces agricoles et 8% des exploitations étaient converties en agriculture biologique en juin 2017.

Au niveau fiscal, l’augmentation de 1,7 points de la CSG sera intégralement compensée pour l’ensemble des agriculteurs par une baisse uniforme de 2,15% de ka cotisation famille. Quant au régime des cotisations maladie, cette dernière sera harmonisée pour l’ensemble des travailleurs indépendants, agricoles et non agricoles.

… ou les focus par thématique :