Situation inquiétante du secteur touristique dans le département des Alpes-Maritimes :

La période estivale représente les ressources annuelles principales des restaurateurs, hôteliers et de l’ensemble des entreprises du secteur touristique de la Côte d’Azur, pour lesquels je me bats depuis le début de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

De nombreux vacanciers plébiscitent le littoral méditerranéen, qui est à ce jour principalement desservi par le transport aérien grâce à l’aéroport de Nice Côte d’Azur. Or, il semblerait que l’entreprise Air France malgré le soutien de l’État n’assurerait que 35% à 40% de son programme de vols en juillet et en août prochain.

Cette situation serait extrêmement dommageable pour les professionnels du tourisme déjà sévèrement impactés par la crise sanitaire. Cela ne ferait que condamner davantage l’économie et l’attractivité de nos territoires.

J’ai donc interpellé Monsieur Jean-Baptiste Djebbari et Bruno Le Maire afin qu’ils entreprennent toutes les démarches nécessaires pour que l’entreprise Air France revoit sa position et que le trafic aérien reprenne de manière soutenue.

 

Tourisme – Restaurants :

➡️ Le plafond journalier des tickets restaurants augmente vendredi 12 juin à 38€ contre 19 € auparavant. Ils pourront être utilisés les week-end et les jours fériés dans les restaurants, hôtels-restaurants et les débits de boisson.

 C’est une aide très concrète pour les restaurateurs et plus de souplesse pour les 4,4 millions de salariés qui n’ont pas pu consommer ces tickets pendant le confinement.

Violences conjugales et féminicides :

Face à la crise sanitaire liée au Covid-19, le Gouvernement s’est pleinement mobilisé pour que les droits des femmes ne soient pas menacés et pour empêcher les violences conjugales de survenir.

🔸 Déploiement d’un plan d’urgence contre les violences conjugales : Maintien de la ligne d’écoute du 3919, traitement prioritaire judiciaire prioritaire pour les affaires de violences conjugales, état des lieux et suivi des situations des associations locales et des centres d’hébergement pour chacun des départements.
🔸 Création d’un fonds d’1 million d’€ pour équiper les structures : télétravail, téléphones, portables, ordinateurs…
🔸 Financement de 20 000 nuitées pour les victimes pour mettre fin aux cohabitations dangereuses et éloigner le conjoint violent
🔸 Mise en place d’un numéro d’accompagnement psychologique des auteurs

Je salue la décision d’ Édouard Philippe d’augmenter de 5 millions d’euros le budget pour l’égalité entre les femmes et les hommes, soit une augmentation de 13% du budget du Secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations :
🔸 Pour abonder les subventions aux associations locales
🔸 Pour maintenir les dispositifs : hébergement des auteurs, permanences d’accompagnement des femmes victimes dans les centres commerciaux

Le Gouvernement présente un troisième budget rectificatif pour 2020 :

 Renforcement du soutien aux secteurs les plus touchés par la crise

➡️ Les dispositifs d’urgence en faveur des salariés et des entreprises sont prolongés et leurs moyens renforcés :
– 31 milliards d’euros pour l’activité partielle
– 8 milliards d’euros s’agissant du fonds de solidarité pour les TPE

➡️ Ils sont complétés par des plans de soutien d’urgence les plus touchés par la crise, représentant une mobilisation de ressources de plus de 43 milliards d’euros au total :
◼️ Tourisme : 18 Milliards d’euros
◼️ Automobile : 8 milliards d’euros
◼️ Aéronautique : 15 milliards d’euros
◼️ Startups et entreprises technologiques : 1,2 milliard d’euros
◼️ Culture : 1,3 milliard d’euros

➡️ Exonération de cotisations et contributions sociales patronales
➡️ Remises de cotisations patronales sur demande pour les petites entreprises qui auront subi une perte d’activité supérieure à 50%
➡️ Toutes les entreprises pourront bénéficier d’étalement exceptionnellement long, jusqu’à 36 mois, pour payer les cotisations reportées.

 Déploiement des mesures exceptionnelles d’aide aux collectivités territoriales et d’accompagnement des plus précaires

➡️ 4,5 milliard d’euros mobilisés : 750 millions pour compenser les pertes fiscales et domaniales des communes et EPCI en difficulté, 2,7 milliard d’euros d’avances pour les pertes de recette de DMTO

➡️ Renforcement des moyens dédiés à : l’hébergement d’urgence, la lutte contre les violences faites aux femmes, financement des aides exceptionnelles aux étudiants et jeunes précaires, bourses et aides sociales pour les français de l’étranger