Plan national de lutte contre le cancer

🔴 Emmanuel Macron a présenté aujourd’hui la stratégie nationale décennale de lutte contre le cancer.
5 millions de familles françaises sont aujourd’hui touchées par le cancer.
 
🔹Nous poursuivons, pour les dix années à venir, une stratégie particulièrement ambitieuse :
– Par sa durée : pour la première fois, un projet à 10 ans et non à 5 ans a été élaboré par l’Institut National du Cancer
– Par son financement : 1,7Md€ pour les 5 prochaines années
– Par ses objectifs :
1) Passer en 10 ans, de 150k nouveaux cancers évitables par an à moins de 100k
2) Faire reculer la mortalité des 7 cancers les plus létaux
3) Mieux accompagner les conséquences des cancers et des traitements sur la qualité de vie et l’emploi
 
Nous fixons de grandes priorités pour renforcer notre lutte contre le cancer, en allant plus loin et plus fort :
✅ La prévention : la lutte contre le tabac, l’alcool (en particulier chez les jeunes), l’amélioration de l’hygiène de vie (alimentaire, sport), l’amélioration de la qualité de l’air
✅ Le dépistage : augmenter le nombre de dépistage d’au moins 1 million par an, et mobiliser la recherche pour développer de nouvelles techniques de dépistage
✅ L’accompagnement des patients : un investissement massif dans les domaines de recherche de pointe (biothérapie, immunothérapie, génomique)
 
🔬 La moitié du budget global de la stratégie décennale est consacré au volet recherche, fondamentale comme clinique.
 
🇪🇺 Notre stratégie s’inscrit dans un cadre européen. L’Union a fait des annonces fortes hier, dont celle de la création d’un centre européen de connaissances sur le cancer et d’un réseau de centre de prise en charge, ou le développement des thérapies géniques.

En séance pour le PJL confortant les principes républicains

Mobilisée pour notre 1ere soirée dans l’hémicycle pour l’étude du Projet de loi confortant les principes républicains
Un texte qui n’est pas contre les religions mais pour la pratique du culte dans le respect des règles républicaines

Zoom sur la citadelle de Villefranche-sur-Mer

Pour le premier zoom sur un lieu mythique de ma circonscription, j’ai souhaité mettre à l’honneur l’incontournable citadelle Saint-Elme de Villefranche-sur-Mer. 

Véritable joyau construit au XVIème siècle pour le compte du Duc de Savoie Emmanuel-Philibert, elle a connu plusieurs sièges. 

Construite sur un rocher, la citadelle est composée de 4 bastions dont 2 « côté mer ». Elle est complétée par le fort Mont Alban, constituant ensemble une « véritable chaine défensive ».

Après le rattachement du Comté de Nice à la France en 1860, la forteresse garde sa vocation militaire jusqu’en 1965, date à laquelle la commune de Villefranche-sur-Mer la rachète. 

En 1968, la citadelle est classée au site des Monuments historiques et sa restauration a débuté à partir de 1979.

Aujourd’hui, il est possible de visiter la citadelle et de profiter de sa vue exceptionnelle.

Récemment, la municipalité a lancé un important programme de restauration avec le concours de l’Etat, des collectivités locales et de la Fondation du patrimoine.

Seul site retenu dans le département des Alpes-Maritimes dans le cadre du Loto du patrimoine mené par Stéphane Bern, le bastion de la Turbie situé au nord de la citadelle vient de recevoir dans ce cadre près de 300 000€ d’aides.

Zoom sur La Croix-Rouge

Créée en 1863 par Henry Dunant, la Croix-Rouge s’impose comme l’un des plus important mouvement international d’aide et d’assistance aux victimes. 

La Croix Rouge dans les Alpes-Maritimes c’est 10 unités locales de Menton à Antibes et 3 équipes locales à Villefranche-sur-Mer, Villeneuve-Loubet et Grasse.

Au niveau de ma circonscription, j’ai le plaisir d’avoir deux unités locales : celle de Beausoleil – Cap d’Ail – La Turbie et celle de Menton- Roquebrune-Cap-Martin compétente sur toute la vallée de la Roya.

Depuis mon élection, je côtoie régulièrement les bénévoles de la Croix Rouge de mon territoire qui œuvrent sans relâche pour venir en aide à nos concitoyens.

Maraudes sociales, distributions alimentaires, accueil de jour, aides aux sinistrés de la tempête Alex avec mise en place dès le 2 octobre 2020 du centre d’hébergement d’urgence dans le gymnase de Menton, participation au « Noël pour les enfants de la Roya », portage de colis alimentaire et de médicaments en lien avec les CCAS pendant les confinements, gardes auprès du Samu ou encore, mise à disposition de bénévoles dans le cadre de la campagne de vaccination…

On ne peut qu’être reconnaissant et admiratif devant le dévouement des femmes et des hommes de la Croix Rouge dont l’investissement va bien au-delà de leur engagement et que je remercie sincèrement.

La Croix-Rouge a plus que jamais besoin de bénévoles. Si vous souhaitez vous engager une adresse: https://www.croix-rouge.fr/Je-m-engage

41 mois d’actions en faveur de la condition animale

Depuis le début de mon mandat j’ai à coeur, comme un grand nombre de mes collègues députés, de défendre la cause animale. 

Plusieurs mesures ont été prises depuis 2017. 

En voici quelques-unes : 

  • Interdiction du broyage des poussins d’ici fin 2021.
  • Interdiction de la castration à vif des porcelets d’ici fin 2021.
  • Contravention de 4ème classe en cas de non respect de l’identification obligatoire des chats
  • Obligation dès 2022 dans les élevages de volailles et de porcs de désigner un référent en charge du bien-être animal qui devra avoir suivi une formation spécifique. 
  • Extension du délit de maltraitance en élevage aux activités de transports et d’abattage.
  • Loi contre la maltraitance animale en étude actuellement au Parlement :
    • Mise en place d’un certificat de sensibilisation avant toute acquisition d’un animal de compagnie,
    • Généralisation de la stérilisation des chats errants,
    • Renforcement des sanctions aux personnes faisant acte de cruauté envers des animaux,
    • Interdiction des delphinariums et des animaux sauvages dans les cirques, 
    • Interdiction d’ici 5 ans des élevages de visons pour leur fourrure.

 

Au National : Le Projet de Loi confortant les Principes Républicains

Les fondations de la République, construites sur la liberté, l’égalité, la fraternité, l’éducation et la laïcité sont solides. 

Mais dans notre quotidien émergent des comportements qui manifestent un projet politique visant à faire prévaloir d’autres normes que celles de l’Etat. 

Le projet de loi confortant les principes républicains sera examiné dans l’hémicycle durant les deux premières semaines de  février. 

Voici quelques mesures : 

      Neutralité du service public

  • Principe de neutralité religieuse pour les agents de droit privé chargés d’exercer une mission de service public,
  • Procédure de carence publique permettant au Préfet de suspendre les actions/décisions d’une collectivité qui entraveraient gravement la neutralité du service public, 
  • Extension du champ d’application du fichier des auteurs d’infractions terroristes (FIJAT).

     Meilleur contrôle des associations

  • Elargissement des motifs de dissolution d’une association en Conseil des Ministres,
  • Engagement de respecter les principes et les valeurs de la République préalablement à toute demande de subvention.

     Réorganisation des cultes

  • Disposition anti putsch pour éviter la prise de contrôle d’une mosquée par des extrémistes,
  • Obligation de déclarer les dons étrangers de plus de 10 000 euros. 

  Education, combat de la haine en ligne, dignité et égalité de tous

  • Création d’un délit de mise en danger d’autrui par diffusion d’informations relatives à la vie privée, familiale ou professionnelle,
  • Durcissement des règles sur la scolarisation des enfants à domicile pour éviter les écoles clandestines. Des dérogations sont prévues,
  • Interdiction des certificats de virginité,
  • Renforcement de la lutte contre la polygamie.