Pour un service vraiment public de la santé

  • Dans le cadre de MaSanté2022 : prise en charge à 100% des lunettes, des prothèses dentaires, des appareils auditif.
  • Mise en place d’une complémentaire santé solidaire gratuite ou à moins de 1€/jour.
  • ‍Doublement du nombre des maisons de santé, interdiction des fermetures d’hôpitaux sans accord du Maire, levée du numerus clausus.
  • Au niveau de la santé mentale :
    • Remboursement des consultations de psychologues libéraux dès 3 ans ;
    • Création de 800 postes dans le secteur de la santé mentale ;
    • 80 M€ dédiés aux centres médico-psychologiques afin de réduire au maximum les délais d’attente ;
    • Mise en service du numéro national gratuit de prévention du suicide 24h/24 le 3114 depuis le 1er octobre.
  • Grâce au Ségur de la santé les salaires des professionnels de santé ont tous été revalorisés et 7,6 milliards d’euros par an ont été alloués à l’ensemble des métiers de la santé para non-médicaux ;
  • Possibilité d’atteindre 3 000 euros par mois en fin de carrière pour les infirmières ;
  • Revalorisation de l’indemnité de tous les médecins travaillant à l’hôpital public et de toutes les indemnités de stage pour les étudiants en santé ont été faites.

La santé, priorité pendant la crise

  • Le Gouvernement a pris en charge : les campagnes de dépistage à hauteur de 5 milliards d’euros ; le coût de la vaccination soit 3 milliards d’euros ; la moitié des dépenses des collectivités pour l’achat de masques ;
  • Une prime allant jusqu’à 1 500€ a été versée aux soignants.